Serfigroup - Retour à l'accueil
Activateur de projets Hôtel Résidence hôtelière Santé Nouvelles technologies Sécurité
Publié le 15/12/2015
Les hôtels renforcent leur dispositif de sécurité

Après les attentats qui ont frappé plusieurs parties du monde ces derniers mois, la sécurité est au cœur des préoccupations des hôteliers. En France, ces derniers sont plus nombreux à mettre en place des mesures adaptées ou à renforcer celles qu’ils avaient déjà, comme le montrent les résultats d’un sondage réalisé par Hospitality ON, avec Olakala.
Sécurité    
Dans le contexte actuel, où la menace terroriste est persistante, les professionnels du tourisme font passer la sécurité de leurs clients avant tout. Depuis de début de l'année, alors que la capitale française a été frappée par deux attentats, ils renforcent leur dispositif de sécurité en mettant en place différentes mesures adaptées.

Quelles mesures sont mises en place dans votre hôtel pour assurer la sécurité de vos clients ?
Les initiatives technologiques tiennent une place importante dans ce processus, comme le montrent les résultats d'un sondage réalisé par Hospitality ON auprès des hôteliers français. Les caméras de surveillance restent l'outil le plus utilisé par les professionnels, ayant été citées par 89% des répondants. Les systèmes de serrures électroniques sont également très plébiscités, par 52% des personnes sondées, alors que la mise en place de détecteurs de métaux est très marginale dans l'hôtellerie (6% des hôteliers interrogés). Les machines ne remplacent toutefois pas la vigilance humaine, alors qu'une grande partie des hôteliers déclarent délivrer une sensibilisation et une formation adaptées à leurs employés, soit 69% des répondants. Certains misent également sur la présence d'agents de sécurité à l'entrée de l'établissement (15% des sondés).
Les mesures de sécurité prises par les hôteliers dans leur ensemble semblent avoir été renforcées depuis les attentats de Paris du 7 janvier. En effet, dans un sondage réalisé en février dernier par Hospitality ON, seulement 70% des répondants déclaraient recourir aux caméras de surveillance pour assurer la sécurité dans leur hôtel, 59% à la sensibilisation et à la formation des employés, 46% aux serrures électroniques, 15% aux systèmes automatiques de contrôle à l'entrée et 4% aux agents de sécurité.

Comment réagissent vos clients face à ces mesures ?
En règle générale, ces dispositifs sont bien accueillis par les clients. 69% des hôteliers répondants affirment ainsi qu'ils se montrent rassurés par les mesures, dont 38% l'observent de manière plus accentuée. Seulement 2% des professionnels sondé font part d'agacement dans le comportement des clients confrontés aux différentes initiatives. La difficulté pour les hôteliers reste toutefois de sécuriser leur établissement sans que cela ne soit trop contraignant pour les hôtes et n'entrave leur liberté de déplacement.

Toujours à l’écoute des hôteliers et de l’évolution de leur besoins, Serfigroup a un large choix de produits pour vous permettre d’équiper votre établissement avec du matériel de dernière génération, et proposer un service à vos clients toujours plus pertinent…


Besoin d’informations complémentaires ? Contactez-nous ici

Retrouver l’intégralité des enquêtes OLAKALA cliquant ici.





Publié le 24/11/2015

Emission Bienvenue à l'Hôtel TF1.


Nous encourageons et soutenons notre client Monsieur Stéphane Gonthier, Directeur de l’hôtel les Pierres Dorées situé à Ambérieux d’Azergues (69), pour sa participation à l’émission « Bienvenue à l’hôtel ».

Les chambres ont été équipées par Serfigroup et nous sommes très fiers de voir le résultat aussi bien mis en valeur par Mr Gonthier !


Pour voir et revoir cette émission cliquez ici

 

Share on linkedinShare on google_plusone_shareMore Sharing Services



Publié le 18/11/2015

Salon CHR EXPO


Serfigroup participe au 1er Salon CHR Pro Expo qui aura lieu du 18 au 20 novembre place Miot à Ajaccio.

Nous vous attendons nombreux Stand 29 !




Publié le 02/11/2015

Le jeudi 8 octobre Serfigroup a participé à la 3ème Soirée Performance Durable 360° pour les TPE/PME organisée par la CCI Nice Côte d'Azur.


Ce rendez-vous s'adresse aux chefs d'entreprise qui visent à la fois la performance et le développement durable de leur activité. La Performance Durable 360 cherche en effet à établir le lien entre la performance de l'entreprise et la RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises). Une démarche qui va au-delà des seules questions d'environnement et de développement durable. Elle touche tous les domaines de l'entreprise et comporte trois volets : la performance économique, l'environnement et la gestion RH et sociétale.

Depuis cette année, Serfigroup a décidé d’introduire une démarche RSE dans ses projets de développement et a rejoint à cet effet le programme Parcours Performant et Responsable en PACA, initiative de la Région PACA, de la Chambre de Commerce et d’Industrie de région PACA, de la DIRECCTE, de la DREAL et de l’ADEME.

Ce parcours a pour ambition de permettre aux TPE et PME PACA d’améliorer leur efficacité économique en prenant en compte leurs impacts sur l’environnement économique, social, sociétal de nos territoires. En clair, responsabilité et performance durable vont de pair…

Pour retrouver le compte rendu de cette soirée, cliquer ici



Share on viadeoShare on linkedinShare on google_plusone_shareMore Sharing Services


Publié le 21/10/2015

C’EST AUJOURD ‘HUI !!!

Le 21 octobre 2015 à 16h31… Marty Mac Fly arrive dans le Futur !!


C’est lors du SALON EQUIP’HOTEL 2014 que SERFIGROUP a choisi de fêter ses 25 ans avec la très célèbre DELOREAN du film culte « Retour vers le futur ».

Allez, pour le fun, voici ce qu’il y trouve… et ce qui est notre réalité !

11 choses qui se sont réalisées

Les Nike auto-laçantes

En 2015, Marty McFly chausse ses Nike Air Mags qui s'ajustent automatiquement à son pied et surtout se lacent toutes seules. Le designer de Nike, Tinker Hatfield, a annoncé que la marque américaine a mis au point des chaussures utilisant cette technique d'auto-laçage et qu'elles seront bien commercialisées en … 2015 !

Des tablettes tactiles partout

Et si Steve Jobs avait inventé l'iPad en regardant "Retour vers le futur II" ? Dans le film, un homme tend à Marty McFly une tablette tactile pour signer électroniquement une pétition pour sauver l'horloge de l'hôtel de ville.

On suppose ainsi que, dans le 2015 vu par Robert Zemeckis, les tablettes tactiles sont omniprésentes. Soit une explosion prédite 21 ans avant le premier iPad. Génial, on vous dit.

La fin des disques

A l'époque de la cassette audio et de la VHS, "Retour vers le futur II" prédit déjà la mort du nouveau format vidéo : le Laser disc. Ces (très) grands disques vidéo ont été commercialisés jusqu'en 1998, avant de disparaître. On les aperçoit dans les poubelles, derrière Marty McFly.

Les Laser disc ont été rapidement remplacés par le plus petit DVD (lancé en 1995), et aujourd'hui par le Blu-Ray. Même constat pour le CD audio qui a remplacé la cassette, avant de se voir terrasser par le MP3.

La maison connectée

Dans la maison de Marty et Jennifer McFly de 2015, la domotique est omniprésente. On voit des ordinateurs un peu partout pour cuisiner et autres.

Aujourd'hui, la maison connectée commence à s'imposer : frigo, chauffage, air conditionné, lit... tout devient contrôlable avec le smartphone. Même Google et Apple s'y intéressent. Bien vu.

La vidéo-conférence

Les premières expériences de vidéo-conférences ont lieu en 1987 dans le cadre restreint d'expériences universitaires coûteuses. On est alors bien loin d'outils comme le logiciel Skype, gratuit, répandu et accessible à tous avec un simple ordinateur ou smartphone (le logiciel n'est lancé qu'en 2003).

Pourtant, "Retour vers le futur II" prédit dès 1989 qu'en 2015 la plupart des conversations auront lieu par vidéo-chat. Marty McFly se fait d'ailleurs licencier par ce biais sur un écran de télévision. Aujourd'hui, il est en effet possible d'accéder à Skype sur sa télé connectée ou sa Xbox. Les appels vidéo tendent même à s'imposer sur mobile.

La sécurité biométrique

"Retour vers le futur II" parie sur une généralisation des contrôles biométriques, en particulier par empreinte digitale.

Dans le film, le doigt sert ainsi à ouvrir la porte de sa maison, mais aussi à régler des achats. Bingo ! Aujourd'hui, les scanners d'empreinte se multiplient. Apple ou Samsung proposent désormais de déverrouiller son smartphone avec son doigt, mais aussi de régler des achats d'applications.

Le contrôle vocal

Dans le 2015 de "Retour vers le futur II", tout se contrôle à la voix, à commencer par le téléviseur. On voit l'un des personnages principaux "zapper" en prononçant tout haut le nom des chaînes. Idem pour le four, ou quand Marty cueille des fruits dans une corbeille suspendue au-dessus de la table à dîner, en disant "hey fruit !"

A nouveau, le film s'avère en adéquation avec la réalité où le contrôle vocal tend à se généraliser. Avec la Xbox One et son capteur Kinect, il est désormais possible de contrôler sa télé à la voix. Même constat pour les smartphones Android et iPhone qui intègrent des détecteurs de commandes vocales de plus en plus élaborés.

Les films en 3D (et les suites à répétition)

Quand il se promène dans le Hill Valley (ville fictive de Californie) de 2015, Marty McFly tombe nez à nez avec une publicité holographique géante pour "Les Dents de la mer 19". Certes, les cinémas ne proposent pas encore une 3D holographique aussi poussée que dans le film de Zemeckis - et encore moins en extérieur, en plein jour. Mais la 3D s'est imposée dans les salles obscures, en particulier pour les blockbusters et les films d'animation. Même constat pour les suites à répétition, monnaie courante dans le cinéma hollywoodien, même si "Les Dents de la mer" ne compte (pour l'instant) que quatre suites.

Les lunettes vidéo

Dans "Retour vers le futur II", le fils de Marty McFly utilise des lunettes vidéo qui lui permettent de regarder un film en solitaire. Effectivement, plusieurs casques existent. En 2011, "l'Obs" avait ainsi testé le casque vidéo de Sony qui permet de regarder des films en 3D de manière individualiste, ou de jouer à sa Playstation. En matière de jeux vidéo, les prototypes Oculus Rift et Morpheus font également beaucoup parler d'eux.

Des jeux vidéo sans manette

Alors que l'acteur Elijah Wood fait ses débuts au cinéma en regardant Marty McFly jouer sur une borne d'arcade, "Retour vers le futur II" fait le (juste) pari de jeux vidéo où l'on ne joue plus avec des manettes, mais face à des détecteurs de mouvements. Le film prédit ainsi les succès de la Wii de Nintendo et du capteur Kinect de la Xbox de Microsoft.

L'hoverboard

Le rêve de tout enfant qui a vu "Retour vers le futur II" est rose et flotte dans les airs : l'hoverboard. Ce skate-board du futur se déplace en lévitation, offrant une course poursuite d'anthologie à Marty McFly.

"La technologie dont nous avons besoin pour construire un vrai hoverboard existe déjà", s'enflamme Robert Haleluk. "Elle coûte seulement très cher et est difficilement accessible aujourd'hui", tempère-t-il. Robert Haleluk a imaginé une structure en fibre carbone, pour un hoverboard alimenté par une batterie en cours d'élaboration par IBM qui tiendrait jusqu'à 800km. Reste que d'après le projet, la planche imaginée ne semble pas capable de supporter le poids d'un passager.

Le projet le plus abouti est sans conteste l'hoverboard créé par la firme automobile Lexus … A vos porte-monnaie !!

Les lunettes-téléphones

"Retour vers le futur II" a bien prédit qu'en 2015 tout le monde dispose d'un téléphone sur soi. Seulement, le film imagine les mobiles implantés dans des lunettes de soleil. Des premiers prototypes de lunettes connectées existent effectivement déjà (les plus célèbres étant les Google Glass), mais tous passent par un smartphone pour les fonctions téléphoniques. Les lunettes n'intègrent en effet pas encore les puces téléphoniques.

Les drones-journalistes

Lorsque Griff (petit-fils de Bill) quitte le tribunal entouré de policiers, l'événement est couvert par des drones-journalistes. Ces petits robots volants filment à l'aide de plusieurs caméras.

La question des drones se fait effectivement de plus en plus récurrente, et en toute logique les médias s'en emparent. Pour l'heure, l'idée n'est pas de remplacer la meute de journaliste à la sortie des tribunaux mais plutôt de couvrir des zones de guerre. L'utilisation des drones n'en est encore qu'à ses débuts en matière de médias, et les restrictions sont nombreuses - la préfecture de police interdit pour le moment de survoler une manifestation dans Paris à l'aide d'un drone

13 choses qui ne se sont pas réalisées

Les voitures volantes

Outre la DeLorean, dans le 2015 de "Retour vers le futur II", toutes les voitures volent. Le ciel s'est transformé en immenses autoroutes. Des feux et panneaux régissent une circulation chaotique. Un fantasme récurrent dans les films d'anticipation qui n'est pas encore prêt d'être réalisé. Plusieurs tentatives ont été réalisées.

On peut citer, en Slovaquie, un ingénieur qui a créé un prototype d'automobile qui déploie des ailes pour se transformer en avion et s'envoler.

Ou encore, la société américaine Terrafugia a également créé un prototype d'une voiture disposant d'ailes flexibles pour se métamorphoser en petit avion. Reste que, pour l'instant, les voitures volantes sont loin d'être la norme. L'industrie automobile réfléchit plutôt à des véhicules automatisés, voire qui se conduisent tout seul.

Mr Fusion

Cette marque imaginaire aperçue au début de "Retour vers le futur II" semble être l'une des inventions les plus pratiques du film. Il s'agit d'un collecteur de déchets qui transforme tout ce qu'on jette en énergie propre, grâce à un processus de fusion nucléaire.

Un tel procédé n'a malheureusement pas encore été inventé. Même s'il existe le procédé de biogaz, c'est-à-dire le gaz produit par fermentation de matières organiques animales ou végétales qui peut être utilisé comme source d'énergie, l'équivalent d'un pratique et facile Mister Fusion n'est pas commercialisé pour les particuliers.

Les robots pompistes

Lorsqu'il doit faire le plein de sa DeLorean volante, Doc laisse un robot pompiste s'en charger. De quoi laisser supposer que de nombreux métiers de 2015 seraient réalisés par des automates. Que nenni. Aujourd'hui, il faut toujours faire soi-même le plein de son véhicule. Et l'avenir ne semble plus donné à l'essence mais à l'électrique. Cela dit, on peut payer son plein dans des stations sans pompistes, avec uniquement sa carte bleue. Un demi point.

Les centres de rajeunissement

Dans "Retour vers le futur II", Doc explique à Marty qu'un centre de rajeunissement lui a permis de gagner 30 ans d'espérance de vie. Il s'y est fait remplacer les intestins, la rate et le sang, implanté des cheveux, etc.

Robert Zemeckis trouve surtout un moyen d'expliquer que l'acteur n'a physiquement pas vieilli entre 1989 et 2015. Toutefois, malgré l'augmentation du recours à la chirurgie esthétique, de tels centres n'existent pas.

La veste auto-séchante

Dans la veine des Nike auto-laçantes, Marty McFly dispose d'une veste qui s'ajuste automatiquement à sa carrure et qui offre une option de séchage après la pluie. Aucune veste de ce type n'est en rayon, même si les ingénieurs se penchent de plus en plus sur une garde de robe qui se connecte. Une grosse déception. Ingénieurs, où êtes-vous ?

La double cravate

Le Marty McFly de 2015 aborde fièrement une double cravate. Summum de la classe ? En tout cas, ce style n'a toujours pas pris.

Le fax pour tous

"Retour vers le futur II" a parié sur le mauvais cheval. En effet, le film part du postulat qu'en 2015 le fax se sera répandu partout, remplaçant la lettre postale. Les boîtes aux lettres intègrent des fonctions fax, la maison des McFly dispose de fax dans toutes les pièces (et même dans les placards), etc. Raté. Robert Zemeckis n'a pas prédit l'émergence d'internet et de l'e-mail.

Les poubelles mobiles

Lorsque Doc veut se débarrasser du fameux Almanach des sports, il le jette dans une poubelle mobile qui vient vers lui automatiquement. De telles poubelles mobiles, qui seraient capables de se mouvoir et de se vider sans action humain, n'existent pas.

La nourriture déshydratée

Dans le 2015 de "Retour vers le futur II", exit le micro-ondes. Les pizzas surgelées sont déposées dans un hydrateur de nourriture qui en quelques secondes transforme une toute petite pizza sèche et dure en appétissante et grande pizza. La nourriture déshydratée existe (les pâtes, les soupes en poudre...) mais n'est pas vraiment répandue.

Il est également possible d'opter pour l'un des 5.000 plats déshydratés de l'entreprise américaine Costco, mais le goût ne semble pas être au rendez-vous. Et il n'existe pas de pizza déshydratée, trop complexe à recréer. En revanche, l'armée américaine vient d'inventer la pizza (presque) immortelle. Comme quoi, en 2015, l'humanité a bien progressé.

Le chenil galactique

Pour éviter d'être encombré de son chien Einstein, Doc explique dans le film qu'il l'a laissé en hibernation dans un chenil galactique. Cela permet de s'absenter sans que son animal ne s'en aperçoive.

La cryogénisation est largement évoquée à travers la science-fiction, seulement dans l'état-actuel du savoir-faire médical ce procédé n'est pas réversible. Pour autant, quelques centaines de personnes décédées ont déjà été cryogénisées, les adeptes de cette pratique affirmant que cela permet de conserver la mémoire et la personnalité de l'individu dans la structure chimique du cerveau gelé.

La chaîne paysage

Dans la maison des McFly de 2015, la télévision diffuse sur un mur un paysage. "Antenne paysage" se veut une chaîne qui ne diffuse que des paysages animés. Pour l'instant, aucune chaîne n'exploite ce créneau. Même si depuis la diffusion du film, les diffuseurs n'ont pas manqué d'imagination, comme la création d'une chaîne montrant des poulets rôtissant à la broche 24h/24.

Last but not least.... LA DELOREAN QUI NOUS PERMET DE VOYAGER DANS LE TEMPS !!! Quelle déception J

Share on viadeoShare on linkedinShare on google_plusone_shareMore Sharing Services0000000


Publié le 28/09/2015

Pourquoi les hôteliers français aiment payer des commissions à booking.com et aux OTA(s) ?


 

 

 

 

 

 

Savez-vous que 95% des internautes qui recherchent un hôtel, un séjour, une soirée d’affaire, passent par Internet ?

Dans le comportement d’achat des Internautes voyageurs, clients des hôteliers, nous pouvons noter un point commun, quel que soit le portail de distribution :

→ 95% des clients des hôteliers vont visiter le site Internet Officiel de l’hôtel !

La question que l’on se pose est alors la suivante : Pourquoi ces derniers retournent t’ils en majorité sur Booking.com et autres portails pour effectuer leur réservations :

-Simplement parce que la visite sur le site Officiel de l’hôtel les rassure dans leur décision finale. Et ce en fonction de leurs besoins de confort ou de commodités.

-La visite sur le site de l’hôtel est très rapide. Le client ne va pas dans le moteur de réservation de l’hôtelier qui pour certains n’est pas flagrant à trouver, ou peu engageants.

En tant qu’hôtelier vous vous demandez comment inverser la vapeur et récupérer une grande partie des clients de Booking.com & OTA’s voici quelques pistes :

Une image vaut 10 000 mots.

Nous savons que sur un site officiel d’hôtel, l’internaute regarde à 80% les images et lit à 20% les textes.

C’est pourquoi les images et autres photographies doivent refléter la réalité, en ce sens quoi de mieux que d’être en accord avec son temps en proposant du matériel design et aux goûts du jour.

Il existe des solutions simples et adaptées à toutes les bourses : changer son mobilier, ses tissus de décoration, les serrures électroniques, proposer un bon Wifi, se démarquer avec des solutions audiovisuelles dans l’air du temps…, autant de services dans lesquels SERFIGROUP peut vous accompagner avec des choix techniques, des solutions de financement, des aides à l’installation, et un service SAV compétent.

Besoin d’informations complémentaires ? Contactez-nous ici

Source : Direct booking Hôtels.

Share on viadeoShare on linkedinShare on google_plusone_shareMore Sharing Services0000000

Publié le 20/08/2015


Savez-vous que vos anciens contrats avec les Otas ne sont plus valables depuis le 7 août 2015 ?


En effet, la loi Macron a changé la donne : un simple avenant avec vos OTAs ne suffira pas, il vous faudra un nouveau contrat, l’occasion idéale pour renégocier vos accords !

Voici le moment idéal pour réfléchir avant de vous réengager, car vos décisions impacteront votre compte de résultat pour plusieurs années.

Pour les hôtels de province au remplissage modeste, 1.000 € de commission économisée chaque mois pendant 5 ans, c'est quand même 60.000 € !

Pour des hôteliers parisiens ou de grandes villes, 15.000 € économisés chaque mois, c'est 180.000 € par an !

Il s’agit de beaux budgets qui peuvent être investit ailleurs pour reconquérir votre clientèle en direct : améliorer le confort de vos chambres, proposer une offre audiovisuelle plus moderne, changer votre mobilier, réaliser des photos professionnelles pour promouvoir votre hôtel sur un nouveau site internet…

Toujours à l’écoute des hôteliers et de l’évolution de leur besoins, Serfigroup a un large choix de produits pour vous permettre d’équiper votre établissement avec du matériel de dernière génération, et proposer un service à vos clients toujours plus pertinent…

Besoin d’informations complémentaires ? Contactez-nous ici

Source : newsletters tendance hôtellerie.

 

Share on viadeoShare on linkedinShare on google_plusone_shareMore Sharing Services0000000


Publié le 09/07/2015


A quoi ressemble le voyageur d’affaire Français d’aujourd’hui ?


Voyages-d’affaires.com vient de publier une étude réalisée par Aparthotels Adagio concernant le profil type du nouveau businesstraveller.

« 40% des salariés français âgés de 20 à 60 ans sont des voyageurs d’affaires »
22.5% des voyageurs d’affaires ont entre 20 et 29 ans, ceux-ci ont évidemment de nouvelles attentes mais aussi de nouveaux usages. Nous avons d’ailleurs observé une nouvelle tendance prometteuse appelée « bleisure » comprenez business et leisure. Ce néologisme définit une combinaison entre le travail et le plaisir.

Les installations mises en place dans vos infrastructures seront déterminantes si vous visez ce type de clientèle.

Malena Salles -Cook, Directrice des Ventes de la marque Aparthotels Adagio souligne ce point : "Les nouvelles générations ont désormais des attentes professionnelles très proches des besoins et exigences qu’elles revendiquent à titre privé. Elles sont l’incarnation du client « bleisure ». Ce qui est déterminant, c’est de pouvoir se réinventer, d’être encore plus présent sur le digital, tout au long du parcours du voyageur d’affaires".

Et vous ? Vous souhaitez capter une clientèle d’affaires ?
Que proposez-vous dans votre hôtel pour cette cible ? Votre wifi est-il adapté aux attentes de cette clientèle ? Considérez-vous votre établissement comme un « hôtel connecté » ?

Serfigroup a des solutions innovantes pour séduire des voyageurs Business et démarquer votre hôtel des autres établissements…

Besoin d’informations complémentaires ? Contactez-nous
ici


Si vous souhaitez prendre connaissance de l’intégralité de l’étude c’est ici.

Share on viadeoShare on linkedinShare on google_plusone_shareMore Sharing Services0000000

Publié le 26/06/2015

Comment les Français choisissent-ils leurs vacances ?


Le site News CHR relaye une étude intéressante réalisée par la société ONEY portant sur « les Français et leurs vacances » :
« 40 % des Français qui partent en vacances d’été réservent leur séjour directement sur le site Internet d’un prestataire, quand seulement 11 % passent par une agence de voyage traditionnelle »

Internet est donc devenu votre première vitrine… Vos clients vont y consulter les photos de votre établissement... mais aussi et surtout consulter les éventuels commentaires mis en ligne par de précédents clients, et il arrive malheureusement que ceux-ci soient parfois virulents concernant les chambres.

Comment se démarquer de la concurrence ? Comment attirer les clients chez vous plutôt que chez un confrère ?

En proposant dans votre hôtel et dans vos chambres du mobilier tendance, de la literie de qualité, des prestations de confort (wifi, serrures électroniques, minibars…)

Serfigroup a des solutions de financement pour vous permettre d’équiper votre établissement avec du matériel de dernière génération et ainsi vous différencier de la concurrence.

Besoin d’informations complémentaires ?


Contactez-nous ici
Retrouver l’intégralité de l’étude en pièce jointe en cliquant ici.
Share on viadeoShare on linkedinShare on google_plusone_shareMore Sharing Services0000000


Publié le 29/05/2015

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

STOP ! REAGISSEZ !
Face à des clients de plus en plus versatiles, infidèles, exigeants et critiques, vous savez que vous DEVEZ tout faire pour améliorer leur confort et ne plus être attaqué sur la qualité de vos équipements.

Comment ne plus subir les commentaires négatifs ?
VOUS AVEZ DES PROJETS ? NOUS AVONS LE FINANCEMENT !
Vous savez certainement quels seraient les investissements à réaliser pour :
- Satisfaire votre clientèle
- Vous démarquer de la concurrence
- Fidéliser vos clients
- Augmenter votre TO
Malheureusement, face à la frilosité des banques, vos projets restent lettre morte…

Téléviseurs LED, Chaînes étrangères, Wifi, mobilier, serrure, décoration, literie Quel que soit votre besoin d’équipement, quelle que soit votre situation, parlez-nous de vos projets, dans 92.5% des cas, nous sommes capables de vous trouver la solution.
Contactez-nous ! Via notre formulaire de contact.

Share on viadeoShare on linkedinShare on google_plusone_shareMore Sharing Services0000000

Publié le 22/04/2015
Booking cède face à l'autorité de la concurrence et à la pression des hôteliers
L'Autorité de la concurrence, obtient de Booking.com des engagements particulièrement étendus pour stimuler la concurrence entre plateformes de réservation en ligne et redonner aux hôtels davantage de liberté en matière commerciale et tarifaire sur la commercialisation et les tarifs de leurs chambres.
Booking.com a en effet accepté de renoncer à certains privilèges qu'il détenait via ses pratiques commerciales. Parmi les mesures phares :
« Booking.com s'engage à modifier la clause de parité tarifaire et à supprimer toute clause imposant des obligations de parité en termes de disponibilités de chambres ou de conditions commerciales non seulement à l'égard des plateformes concurrentes mais également des canaux directs hors ligne des hôtels et d'une partie de leurs canaux en ligne.
Les hôtels pourront ainsi pratiquer des tarifs inférieurs et de meilleures conditions commerciales sur les plateformes concurrentes de Booking.com. Ils pourront également proposer des tarifs moins chers via leurs canaux de vente hors ligne (par téléphone, fax, sur place, etc.).
Les hôtels pourront encore réserver à leur canal direct de vente (en ligne ou hors ligne) un nombre de nuitées supérieur au nombre de nuitées allouées à Booking.com. »
Ces mesures entreront en vigueur au 1er juillet 2015. Les syndicats hôteliers sont satisfaits mais restent vigilants…
Que pensez-vous de ces décisions ? Cela vous semble-t-il suffisant pour régler les problèmes liés aux abus de position dominante des OTAs ?
Pour en savoir plus, suivez ce lien.

Share on viadeoShare on linkedinShare on google_plusone_shareMore Sharing Services0000000

Publié le 01/04/2015
Les tendances 2015 pour l’hôtellerie
Selon une étude de Deloitte et In Extenso, les hôteliers pourraient observer cette année une hausse de 2,6% de leur chiffre d’affaires en fonction de leurs catégories.
Aujourd’hui, l’enjeu pour les hôteliers est de fidéliser sa clientèle en se différenciant de la concurrence notamment grâce à des concepts innovants. La diversité des services est devenue un point important à prendre en compte aujourd’hui. Cependant, il ne faut tout de même pas mettre de côté la prestation de base qui répond aux besoins et envies de votre clientèle.
De plus, depuis quelques années, les réseaux sociaux sont de vrais rassemblements de communautés qui partagent et font la promotion de vos établissements. En 2015, ce sont les réseaux sociaux de l’image tels qu’Instagram et Pinterest qui sont en vogue. L’image permet donc au client potentiel de se projeter dans votre établissement pour son séjour.
L'image que vous véhiculez, notamment via votre site internet et les réseaux sociaux est donc primordiale.
Et vous, comment soignez-vous l'image de votre hôtel sur Internet ?
Pour en savoir plus, suivez ce lien.

Share on viadeoShare on linkedinShare on google_plusone_shareMore Sharing Services0000000

Publié le 16/03/2015
A quoi ressemblera la chambre du futur ?
La chambre du futur sera ultra connectée et complètement numérique : des murs recouverts de tablettes tactiles; des sols et miroirs, interactifs…
La tendance actuelle consiste à proposer des points de connexion où le client peut facilement connecter, voire interconnecter, ses outils (tablette électronique, smartphone, iPod, etc.), ou encore à offrir (gratuitement ou en location) des tablettes électroniques et des stations iPhone et iPod dans les chambres.
Les nouvelles technologies occupent également une place de plus en plus importante dans la gestion de la sécurité des hôtels, que ce soit pour la surveillance de l’établissement, le contrôle de l’accès aux chambres ou la sécurité des biens et des personnes.
Après les clés, c’est au tour des cartes magnétiques de céder la place à de nouvelles technologies. Les serrures sont progressivement équipées d’un système d’identification par radiofréquence (RFID) ou de la technologie de communication NFC (near field communication), qui permet l’ouverture sans contact, par téléphone intelligent, voire d’un système à infrarouge permettant de limiter également l’accès aux étages. Des solutions interactives issues de la domotique apparaissent également dans les établissements hôteliers et permettent gérer les différentes fonctions de la chambre à partir d’une tablette électronique, d’un smartphone, d’un téléviseur, d’une télécommande ou de toute autre interface connectée.
La technologie permet donc aux hôteliers de répondre de mieux en mieux aux préférences et aux attentes de leurs clients hyperconnectés.
Et vous, vous sentez vous concernés par ces évolutions futures ? Pensez-vous équiper votre établissement en nouvelles technologies ?
Pour en savoir plus sur ce sujet suivez ce lien

Share on viadeoShare on linkedinShare on google_plusone_shareMore Sharing Services0000000

Publié le 26/01/2015
Proposez-vous un Wifi de qualité ?
Pour les voyageurs d'affaires séjournant dans un hôtel, avoir du wifi de qualité est un critère de choix. Hotel Wifi Test a donc réalisé le classement des pays où les hôtels offrent la meilleure connexion sans fil.
Selon les critères choisis par les experts, les établissements hôteliers devaient présenter une vitesse de téléchargement minimum de 3 Mbps, et une vitesse de chargement de 500 kbps (norme selon Skype pour des appels vidéo de bonne qualité mais pas en HD).
Avec une qualité mesurée de 29,6 %, le secteur hôtelier français se place 44ème position. En outre, seulement 83,4 % des établissements proposent une connexion gratuite dans leurs chambres. Paris ne fait pas beaucoup mieux. La capitale est 46ème avec une qualité de 30,8 % et une gratuité de 86,4 %. Pour consulter l’intégralité de cette étude, suivez ce lien.
Et vous, comment vos clients jugent-ils votre service wifi ? Votre débit est-il suffisant pour répondre à leurs besoins?
La réponse ici : http://www.hotelwifitest.com/
Et si visiblement, vos clients aspirent à un meilleur service, n’hésitez pas à demander un audit gratuit de votre installation en cliquant sur ce lien.

Share on viadeoShare on linkedinShare on google_plusone_shareMore Sharing Services0000000

   Pour voir nos actualités de 2014 c'est ici.

SERFIGROUP 
 Qui sommes nous ?
 Actualités CHR
 Informations Juridiques
 Nous contacter
ESPACE CLIENTS 

Suivez Serfigroup


48 Route de Canta Galet
06200 NICE
Tel. : +33 4 92 15 85 00
marketing@serfigroup.com
Nos événements